Fraude, collusion et abus de pouvoir au G7 

Résumé – Le contrat 7390211 – Photographie Hôte du G7 2018 dans Charlevoix, pour une valeur de 94 167,50 $, a vraisemblablement fait l’objet de fraude et collusion par les gestionnaires canadiens responsables du contrat.

Affaires Mondiales Canada, en collaboration avec un spécialiste en appels d’offres, Fabien Durand de Keepoint ont fraudé les photographes canadiens.

AMC a tout d’abord publié un appel d’offre de $75 000.00 avec des critères de participation internationale presque inaccessibles.

Comme prévu, aucune réponse n’a été reçue. AMC a par la suite produit un autre appel d’offres EN CACHETTE, sans la publier, cette fois-ci de $95 000.00, avec des critères nationaux.

AMC ont enlevé la côte de sécurité en utilisant le même numéro de contrat .

AMC ont caché ce deuxième appel d’offres de $95 000.00 au public en ne la publiant pas sur le site « achatetvente » du gouvernement, un élément fondamental des appels d’offres, privant tous les Canadiens de participer.

Keepoint le gagnant du contrat, n’avait aucun critère ni expérience obligatoires, de plus il est un spécialiste en appel d’offres, il savait très bien qu”il ne pouvait pas participer, encore moins gagner ce contrat miraculeusement.

Les preuves sont accablantes.

Le gouvernement a empêché des milliers de photographes professionnels de participer sur un contrat cachée de tous.

Ils ont ensuite simplement donné le contrat à Fabien Durand de Keepoint, un spécialiste en appel d’offres fédérales qui n’a jamais fait une photo de sa vie, et qui n’avait aucune expérience en matière de service de photographie pour la presse alors que les critères et expériences obligatoires s’étalaient sur plusieurs pages.

Le prix du contrat à changé 3 fois en deux semaines pour se soumettre à des enquêtes au Tribunal de commerce canadien et à l’ombudsman.

Dans leur magouille, les fonctionnaires fédéraux des médias responsables de l’attribution du dossier se sont fait prendre deux fois à rechercher des photographes illégalement dans leurs contacts personnels après la fermeture de l’appel d’offres caché des Canadiens.

Ils ont invité Michel Roy, photographe de Québec, à participer pour avoir un bon deuxième soumissionnaire et éviter une possible enquête.

Les députés et la police font les sourds et aveugles et aucune explication n’est rendue.

Le manque de transparence est total. les documents importants et les factures sont toujours caviardées à l’accès à l’information depuis plus de 2 ans.

Une enquête est demandée depuis deux ans.

DÉTAILS ET DOCUMENTS

Une poursuite est devant la cour fédérale

Une poursuite en diffamation est devant la cour supérieure

SIGNEZ LA PÉTITION POUR UNE ENQUÊTE